qui suis-je ?


Né à Anderlecht le 27 juin 1964, je suis tombé dans la photo vers mes 12 ans.  Pour l’occasion, j’ai reçu mon premier appareil qui était un Yashica ; Je l’ai encore d’ailleurs.

Ensuite, le virus étant là, j’ai évolué vers un ensemble basé sur un boîtier Vivitar XV2.  Lui, par contre, je ne l’ai plus ; Il a été volé.  Puis, le besoin s’est fait sentir de me tourner vers du matériel un peu plus pro pour passer chez Canon avec un Canon A1 et très vite un Canon AE1 program.

Le marché a évolué pour passer aux boîtiers autofocus. Je me suis alors tourné vers le Canon EOS 5.  Un boîtier avec l’autofocus piloté par l’oeil du photographe.  Génial !  Et en plus, ça fonctionnait du tonnerre.  Il y avait 5 collimateurs disposés en ligne au centre du viseur et il suffisait de regarder un des collimateurs pour que la mise au point se fasse là.  Un autre collimateur était disposé en bas à gauche du viseur et en le regardant, l’obturateur se fermait à la valeur choisie et on pouvait évaluer la profondeur de champs.  Que du plaisir !  Mais Canon n’a jamais renouvelé l’expérience.  J’ai vite complété ce boîtier par un EOS…  Je les ai toujours d’ailleurs.

Enfin, le numérique avec un EOS 350d pour commencer et très vite un EOS 7D qui me suit toujours.

Mon univers photographique est très éclectique, mais tout se rejoint sur un point central : saisir l’instant magique !  Ce petit fragment de temps qui ne ressemble à aucun autre.  Ce petit moment qui nous indique que le sujet est seul au monde, dans son univers, sans interférence.  Moment magique quoi !

C’est cet univers que je vous invite à suivre.  Plusieurs médias sont disponibles pour cela : facebook, instagram, tumblr et Google+.  Les liens se trouvent en haut de cette page.

A bientôt

Manu